Les moteurs de recherche alternatifs à Google

quelles alternatives à Google

Numéro un des moteurs de recherche, Google est (presque) devenu incontournable pour l’internaute et s’impose comme la référence dans le secteur. Les Français, par exemple, y effectuent plus de 90 % de leurs recherches.

Pourtant, il existe une myriade d’outils autres que Google, mais tout aussi performants. Spécialiste en visibilité sur le Web, notre agence de référencement naturel Panda SEO, vous propose sa sélection de moteurs de recherche alternatifs.

Les concurrents directs de Google

Le plus concurrentiel : Bing

Aux États-Unis, Bing représente environ 10 à 15 % des recherches effectuées par les internautes. L’outil commence à gagner le marché français, comptant 5,2 % des recherches qui y sont réalisées. Créé par Microsoft, le moteur de recherche a officiellement été créé en 2009 pour succéder à Windows Live. Toutefois, ses algorithmes et ses fonctionnalités ont été développés depuis 1998 en se basant sur MSN Search.

En plus du moteur de recherche, Bing propose un environnement complet comme Google, incluant des actualités, des photos, des vidéos, un outil de traduction, une carte (Bing Maps), un comparateur de prix…

L’utilisateur peut également obtenir des réponses directes à ses questions ou requêtes. Pour son moteur de recherche, Microsoft a récemment développé des outils de suivi pour le référencement naturel SEO similaires à Google Webmaster.

Le plus historique : Yahoo!

Lancé en 2005 aux États-Unis, Yahoo! s’attaque directement à Google. Il occupe actuellement 1,81 % du marché. Le moteur renferme de nombreuses fonctionnalités pour améliorer l’expérience utilisateur. Ses actualités sont subdivisées en catégories (Finance, Sport, Cinéma, Musique, etc.) pour réduire le temps de lecture des informations les plus récentes.

Le moteur de recherche présente une sélection regroupant les contenus pertinents pour l’internaute et les tendances du jour. Il offre aussi une option de recherche multilingue, un outil de personnalisation, des vidéos, des photos (à travers Flickr)…

En répondant directement aux questions des internautes, Yahoo answer était l’un des plus grands atouts du moteur de recherche. Cependant, depuis l’arrivée de Quora, cette fonctionnalité est tombée en désuétude.

quelles sont les alternatives à Google

Les solutions alternatives aux moteurs de recherche classiques

Le plus chauvin : Qwant

Qwant est un moteur de recherche français lancé depuis 2011. Il mise essentiellement sur la protection des données. Lancé en 2013, Qwant s’engage à respecter la vie privée des utilisateurs. En d’autres termes, leurs données personnelles ne seront ni stockées, ni commercialisées.

À l’ère du RGPD et des suspicions concernant la collecte de data, Qwant devrait progressivement dépasser ses 0,52 % de part de marché. Cependant, en raison de l’absence de cookies, la liste des résultats est rarement personnalisée. En effet, l’outil se base essentiellement sur les tendances et l’actualité.

Néanmoins, sa page de résultats offre de nombreuses fonctionnalités et son tableau de bord est très pratique.

À lire : Comment fonctionne l’indexation Google ? 

Le plus écologique : Ecosia

Venant d’Allemagne, Ecosia est un moteur de recherche écologique à but caritatif. Il cherche notamment à limiter la consommation d’énergie liée aux recherches des internautes.

En effet, selon plusieurs recherches reconnues, une recherche Google représente une émission d’environ 7 g de CO2.

De plus, Ecosia reverse ses bénéfices à un programme de reforestation d’envergure mondiale. Jusqu’ici, ses 5,5 millions d’utilisateurs ont contribué à planter près de 14 millions d’arbres dans le monde entier.

Le plus privé : DuckDuckGo

DuckDuckGo mise toute sa communication sur la protection des données personnelles à l’instar de Qwant. Ses développeurs le présentent comme étant : « le moteur de recherche qui ne vous espionne pas ».

Développé en 2007, cet outil américain s’engage à ne pas traquer l’internaute. Ainsi, les adresses IP et les informations personnelles entre autres ne sont jamais enregistrées. Avec ses 0,76 % de part de marché, DuckDuckGo représente, en 2016, près de 13 millions de recherches par jour (soit 400 millions de recherches par mois).

Le plus altruiste : Lilo

Le moteur de recherche français Lilo s’inscrit dans la même démarche qu’Ecosia. Les bénéfices de l’entreprise sont, en revanche, réinvestis dans divers projets solidaires (sociaux ou écologiques).

Par ailleurs, les recherches effectuées sur la plateforme sont converties en un capital gouttes d’eau, convertible en argent réel. L’internaute a ensuite la possibilité d’offrir son capital à un projet solidaire en particulier.

banniere article livre blanc seo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *