Quelles différences entre White Hat, Grey Hat et Black Hat SEO ?

Panda black hat, white hat, grey hat

L’une des principales différences entre White, Grey et Black Hat SEO réside dans le niveau de risques qui est pris lors de la conception et de la mise en œuvre de la stratégie de référencement naturel.

Sachant que le White Hat SEO consiste à suivre à la lettre les conseils et recommandations de Google, que le Black Hat SEO n’hésite pas à enfreindre les règles, et que le Grey Hat SEO est un mélange des deux, mais qui tend à rester dans la norme, la question qu’il faut se poser en premier lieu est : suis-je prêt à prendre des risques (et à en assumer les conséquences) ?

Si oui, dans quelle mesure ? Une fois la réponse à cette question trouvée, il s’agit de s’orienter vers la méthode la plus en accord avec votre décision. Parfois, certains référenceurs s’engouffrent dans le Black Hat SEO sur demande d’un client qui veut positionner très rapidement son site sur la SERP Google. Dans ce cas, il est indispensable d’avertir le client sur les risques encourus en sortant volontairement du cadre légal et les pénalités Google auxquelles il s’expose…

Une stratégie de mots-clés et de contenu propre à chaque technique

Selon Google, les robots ont une forte tendance à privilégier les sites dont le content marketing apparaît comme étant naturel, c’est-à-dire qu’il est pensé pour l’utilisateur et non pour les robots. Le contenu ne doit pas non plus être suroptimisé. Cette voie est celle encouragée par le White Hat SEO.

En utilisant des techniques de Black Hat SEO, le référenceur s’octroie le droit de pratiquer le keyword stuffing qui consiste en une accumulation de mots clés ou encore de tricher par le biais du contenu. Comment ? Tout simplement en écrivant du contenu blanc sur fond blanc ou bien en rédigeant du contenu dont la taille de police est 0. L’objectif est de tromper le robot Google tout en ne se faisant pas repérer par le lecteur.

À lire : les 9 algorithmes Google qui ont le plus d’impact en SEO

Le moyen par lequel les backlinks sont acquis

Généralement, un contenu de qualité est relayé de façon naturelle et gratuite par les internautes et les médias en général. En citant la source ou en mentionnant l’entreprise concernée, le site référent obtient donc naturellement des liens qui pointent vers lui. Voilà comment acquérir des backlinks de façon naturelle. Mais d’autres techniques plus discutables et qui relèvent du Grey ou Black Hat SEO sont pourtant largement utilisées :

  • spam de liens en commentaires sur les blogs et forums
  • achat massif de liens sur des fermes à liens
  • échange à outrance de liens avec d’autres sites

À lire : quel est le prix d’une prestation de référencement naturel ? 

Nous venons de passer en revue quelques-unes des techniques qui marquent les différences entre White, Grey et Black Hat SEO, mais sachez qu’il en existe bien d’autres : cloacking, piratage de site, redirections trompeuses, etc…

Vous avez dans l’idée d’employer des techniques relevant du Black Hat SEO ? Gardez bien en tête que Google a dernièrement avertie les internautes sur le fait que tous les sites ayant « triché » en utilisant des techniques qui ne respectent les règles établies par Google pour se référencer allaient se retrouver relégués parmi les dernières pages… Alors, envie de prendre le risque ?

Vous avez un doute sur les techniques à employer ou une question concernant le White, Grey ou Black Hat SEO ?

Contactez-nous ou laissez-nous un commentaire !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *